Pompe à chaleur air eau : comment faire des économies d’énergie ?

Pompe à chaleur air eau

Publié le : 04 octobre 20227 mins de lecture

La question des économies d’énergie se pose de plus en plus fréquemment ces derniers temps. La crise en Ukraine et la hausse des prix de l’énergie inquiète légitimement les ménages français. D’où l’intérêt de réaliser dès maintenant des travaux de rénovation susceptibles d’optimiser votre consommation d’énergie. Au travers de cette publication, nous revenons un moment sur les avantages d’un modèle particulier de pompe à chaleur : la pompe à chaleur air-eau, sans doute l’équipement le plus performant et rentable à l’heure actuelle.

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur air-eau ?

Parmi les équipements de chauffage les plus performants à l’heure actuelle, figure la pompe à chaleur. Il s’agit d’un appareil utilisant principalement deux sources d’énergie pour fonctionner : l’électricité (la PAC est ainsi reliée au réseau électrique de votre habitation) et les calories présentes dans l’environnement et dans l’air extérieur. C’est précisément ce mode de fonctionnement, utilisant une ressource propre, gratuite et illimitée, qui permet à la PAC d’offrir des rendements exceptionnels. C’est bien simple : une chaudière au gaz à condensation, qui demeure pourtant un appareil tout à fait écologique dans la plupart des cas, n’est pas en mesure de rivaliser avec les pompes à chaleur de dernière génération. Cette première approche suscite votre curiosité ? Prenez dès maintenant connaissance des avantages que vous pourriez tirer de la pose d’une PAC air-eau chez vous, via laprimeenergie.fr.

Venons-en maintenant à l’avantage principal de la pompe à chaleur air eau : cet équipement en particulier est non seulement en mesure de produire du chauffage pour chacune des pièces de votre maison, mais peut également produire de l’eau chaude sanitaire. C’est ce qui la différencie des modèles voisins, comme la pompe à chaleur air-air ou « aérothermique », qui ne produit que de l’air chaud ou froid selon les périodes de l’année.

Comment utiliser correctement votre pompe à chaleur air-eau ?

Vous souhaitez entamer des travaux de rénovation thermique chez vous ? Dans ce cas, sachez que la pompe à chaleur est, dans bien des cas, une solution idéale pour réaliser des économies d énergie sur le temps long. Cependant, comme tout organe sensible, la pompe à chaleur a besoin de figurer dans un espace suffisamment grand et répondant à certains critères. Si vous disposez d’un cellier (pièce généralement chauffée), n’hésitez pas à y installer l’unité intérieure de votre appareil : cela lui permettra de consommer moins d’énergie. Vous pouvez également prévoir une installation dans un local technique ou dans le garage (à condition que celui-ci soit parfaitement isolé).

L’installation de l’unité extérieure, quant à elle, devra respecter certaines règles de bienséance comme par exemple : le respect du voisinage, de l’environnement visuel et la prise en compte de certains paramètres météorologiques. D’une manière générale, vous devez être attentif au positionnement de l’unité extérieure pour obtenir des performances optimales. Veillez par exemple à ce qu’elle demeure à l’abri du vent et des courants d’air, et à bonne distance du voisinage pour éviter les nuisances sonores.

Quelles sont les limites d’une pompe à chaleur air-eau ?

Les pompes à chaleur sont naturellement tributaires des températures extérieures. Dès que la saison froide approche, et à partir d’un certain seuil, les performances de votre pompe à chaleur peuvent diminuer sensiblement. Pire : le système peut carrément s’arrêter lorsque les températures chutent sous les -10°C ou -20°C selon les modèles. Dans ce cas, c’est généralement la résistance électrique intégrée à votre appareil qui prend le relais – ce qui n’est pas spécialement bon signe, étant donné que votre projet est de réaliser des économies d’énergie.

Pour « prendre la relève » de votre pompe à chaleur air-eau en cas de difficultés, il est tout à fait possible de la coupler avec une chaudière au gaz à condensation. Mieux encore : si cette solution vous intéresse et si vous habitez dans une région plus froide, vous pourriez choisir d’investir dans une chaudière « hybride, associant les performances d’une pompe à chaleur et d’une chaudière gaz à condensation. De cette façon, vous assurez votre confort en hiver, et vous pouvez même rafraichir votre logement en été. C’est à vous de voir, en fonction de votre budget et de votre situation.

Quelles sont les économies espérées avec une pompe à chaleur air-eau ?

Pour mesurer efficacement le rendement d’une pompe à chaleur, il faut regarder quel est son coefficient de performance énergétique ou COP. Cet indicateur figure sur tous les équipements les plus récents et les plus écologiques, et permet également de déterminer les performances d’un appareil comme le chauffe-eau thermodynamique. En d’autres termes, plus le COP de votre pompe à chaleur est élevé, plus ses performances seront importantes. A condition, comme toujours, de bien positionner votre équipement ! Rappelons que le COP est le rapport entre l’énergie restituée dans votre logement (sous la forme de chaleur), avec l’énergie payante absorbée (le nombre de KWh nécessaire au bon fonctionnement de votre PAC).

Sachez néanmoins qu’avec une pompe à chaleur, vous avez la possibilité de réaliser entre 66% et jusqu’à 75% d’économie sur votre facture de chauffage annuelle ! 1 seul KWh de chaleur produit par une pompe à chaleur permet ainsi de générer 3 fois moins de CO2 qu’une installation classique de chauffage central électrique. Selon certains sites spécialisés en ligne, on estime qu’une pompe à chaleur peut faire baisser votre facture de chauffage de 1 000 euros par an environ !


Plan du site